Pétition au Grand Conseil du canton de Berne

Exploiter le potentiel solaire du canton de Berne !

Nous demandons au Grand Conseil de prendre au sérieux le oui clair à la loi sur l'électricité, et de soutenir l'initiative solaire bernoise ou un contre-projet efficace !

Avec 70,8%, le corps électoral bernois a clairement dit oui à la loi nationale sur l'électricité et donc à un fort développement des énergies renouvelables - en particulier de l'énergie solaire. Pour cela, il faut en premier lieu exploiter le potentiel des bâtiments et des infrastructures. Cependant, la commission compétente du Grand Conseil (CIAT) a recommandé le rejet de l'initiative solaire bernoise et le contre-projet a été massivement édulcoré au cours du processus parlementaire, notamment en supprimant complètement l'obligation d'installer des panneaux solaires sur les bâtiments existants. Le développement rapide de l'énergie solaire est ainsi menacé. En septembre, le Grand Conseil aura la dernière chance de corriger cette décision dans le cadre de la deuxième lecture. Le Grand Conseil doit approuver l'initiative ou sauver un contre-projet efficace et veiller ainsi à une mise en œuvre rapide du développement de l'énergie solaire et à un approvisionnement en électricité propre et sûr dans le canton de Berne !

L'Initiative solaire bernoise a été déposée en automne 2021. Celle-ci demande que, d'ici 2040, les surfaces de toitures et de façades bien adaptées sur les bâtiments du canton de Berne soient utilisées pour la production d'énergie solaire. Le Conseil-exécutif et la commission compétente du Grand Conseil ont alors développé des contre-propositions à l'initiative, qui se rejoignaient sur les points les plus importants et comprenaient notamment une obligation d'utiliser le solaire pour les bâtiments existants. Sur certains points, les propositions allaient toutefois moins loin que l'initiative - aucun délai n'a notamment été défini pour l'exploitation du potentiel solaire et aucune directive concrète n'a été fixée pour les façades. En revanche, un contre-projet aurait des effets plus rapides que l'initiative et accélérerait ainsi le développement de l'énergie solaire.

 

Ce compromis a toutefois été torpillé en première lecture au Grand Conseil par des propositions de dernière minute et la commission a été chargée de remanier le contre-projet. La commission a maintenant annoncé qu'elle ne prévoyait pas d'améliorations notables malgré le résultat clair de la votation du 9 juin sur la loi sur l'électricité. En septembre 2024, le sujet sera à nouveau traité par le Grand Conseil.

D'autres cantons ont déjà fait un pas en avant. Le Grand Conseil du canton de Lucerne a par exemple approuvé en mai 2024, à une nette majorité de 87 voix contre 25, une adaptation de la loi en première lecture qui prévoit d'accélérer le développement du solaire. Concrètement, le potentiel existant doit être utilisé à l'avenir de manière appropriée dans les nouvelles constructions et les rénovations de toitures. Dans le canton d'Uri, une adaptation correspondante de la loi a déjà été approuvée par la population.

 

Le 9 juin, les citoyens et citoyennes du canton de Berne ont clairement dit oui, avec 70,8% des voix, à la loi fédérale sur la sécurité de l'approvisionnement en électricité grâce aux énergies renouvelables (loi sur l'électricité). Cette loi définit entre autres des objectifs clairs pour le développement des énergies renouvelables. L'énergie solaire doit y contribuer de loin à la plus grande part. En outre, les conditions financières pour la construction de telles installations ont encore été améliorées. Dans la campagne pour le oui, qui a bénéficié d'un soutien extrêmement large et qui a réuni des représentants de tous les grands partis politiques, l'importance du développement du solaire et de l'exploitation du potentiel indigène pour garantir la sécurité d'approvisionnement a été soulignée à plusieurs reprises.

 

Pour que les objectifs soient atteints, il faut toutefois continuer à développer fortement les installations solaires. Dans le canton de Berne, environ un huitième du potentiel solaire de toute la Suisse se trouve sur des bâtiments. C'est précisément dans les grands bâtiments appartenant à des investisseurs institutionnels et dans les grands immeubles collectifs en propriété par étage que le développement est à la traîne. Par cette pétition, nous demandons donc aux membres du Grand Conseil d'approuver l'initiative ou de sauver un contre-projet efficace à l'initiative solaire et d'aider ainsi à la percée d'un compromis qui assure un développement rapide de l'énergie solaire.